Archives - LA CONTREBASSE

Auteur :
Patrick Suskïnd
Résumé :

« De l’amour à la haine il y a ma contrebasse… 

L’instrument n’est pas précisément maniable. Une contrebasse, c’est plutôt, comment dire, un embarras qu’un instrument. Vous ne pouvez guère la porter, il faut la traîner, et si vous la faites tomber, elle est cassée. Dans un appartement, elle se trouve sans cesse sur votre chemin. Elle est plantée là… avec un air si bête, vous voyez… mais pas comme un piano. Un piano, vous pouvez le fermer et le laisser là où il est. Elle, non. Elle est toujours plantée là… tout est de sa faute, je l’aime tellement. 

Je suis un fonctionnaire de 35 ans, mais pas n’importe lequel, je suis contrebassiste à l’orchestre national, amoureux transparent d’une soprano et inconditionnel de Schubert. »

La contrebasse nous révèle la face cachée de la vie d’artiste. Une vie faite de hauts et de bas qu’il faut savoir maîtriser. C’est une véritable introspection que l’histoire de ce musicien solitaire. C’est aujourd’hui Clovis Cornillac qui relève le défi de jouer, seul, cette pièce, et succède ainsi à Jacques Villeret.

Distribution : Clovis Cornillac
Photos : Bernard Richebé
Créatifs :

Mise en scène et lumière Daniel BENOIN

Décor Jean-Pierre LAPORTE

Costumes Nathalie BERARD-BENOIN

Traduction française de Bernard Lortholary, Editions Fayard 

 

Salle : Théâtre de Paris – Salle Réjane

Représentation :
  • Jusqu'au 3 mai 2014
  • Pour 100 représentations
  • Du mardi au samedi à 21h
  • Samedi à 16h

Les tarifs :

Catégorie 1
40.00€ (hors frais)
Catégorie 2
30.00€ (hors frais)

Les avis :

LA PRESSE EN PARLE

"La petite musique de Clovis Cornillac" Le JDD

« Clovis Cornillac est magistral » Monsieur Théâtre

"Courez y !" Toute la Culture

« Création sans fausse note. Un époustouflant Clovis Cornillac ! » Nice matin

« Drôle et profond » 20 minutes

« C’est un régal. Une performance d’acteur ! » La Marseillaise

Aubalcon.fr a décerné le mini-molière du MEILLEUR SEUL EN SCENE à Clovis Cornillac dans La Contrebasse.

LES INTERNAUTES

gaelleJ
Revelation J'etais septique, car je n'apprecie pas forcement Clovis a l'ecran. Mais la... Chapeau, je suis bleuffee par son jeu. Et la salle se prete parfaitement a l'intimite de la piece. Merci

Déposer un avis :



Captcha image

les champs suivis d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Les informations personnelles vous concernant et collectées dans le cadre de ce formulaire sont destinées aux départements internes du SNERR DU THEATRE DE PARIS afin de pouvoir traiter votre demande et publier votre avis. Conformément à la loi « Informatiques et Libertés » du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, et de suppression des données personnelles qui vous concernent. Vous pouvez exercer ces droits en écrivant à l’adresse suivante : SNERR DU THEATRE DE PARIS – 15 rue Blanche 75009 Paris. informations@theatredeparis.com

LA-CONTREBASSE-.jpg


Mentions légales



×