1730

1730

Dans le quartier de la Trinité, le Duc de Richelieu, hédoniste accompli, fit construire en 1730 un lieu de fêtes dans ce qui n’était à l’époque qu’une vaste plaine arborée. A l’emplacement du Théâtre de Paris s’élevait un pavillon isolé dont l’histoire raconte qu’il fut fréquenté secrètement par Louis XV et la Marquise de Pompadour, favorite du Roi. Au XIXe siècle, le lieu a d’original qu’il fut successivement : parc d’attraction, église ou encore patinoire à « roulettes » durant la Belle Epoque !

Il faudra attendre 1891, pour que prenne place le « Nouveau Théâtre » qui révéla entre autres au public parisien, grâce à l’audace de son directeur le comédien Lugne-Poe, des auteurs nordiques tels que Henrik Ibsen. Rappelons aussi que c’est dans cette salle, en 1896, que le comédien Firmin Gemier lança son célèbre « Merde ! », lors de la création de Ubu Roi d’Alfred Jarry. Réjane sera ensuite propriétaire du lieu, rebaptisé « Théâtre Réjane », où la grande tragédienne poursuivra son triomphe avec Madame sans-Gêne.

Entre 1906 et 1917 le Théâtre Réjane sera l’écrin des plus grands succès de Paris.

Façade extérieur Théâtre de Paris
Façade du Théâtre de Paris

1918

1918

Théâtre de Paris
Balcon et orchestre du Théâtre de Paris

En 1918, la salle est rachetée par le producteur Léon Volterra qui inaugura son nom qui perdure encore aujourd’hui : « Théâtre de Paris ». C’est à cette même époque que Marcel Pagnol va créer en 1929 au Théâtre de Paris « Marius », la première pièce de la légendaire trilogie marseillaise « Marius, Fanny et César ». Quatre décennies plus tard, sa nouvelle directrice, la comédienne Elvire Popesco, ouvrit la seconde salle du Théâtre de Paris.

Substituée aux ateliers de costumes, elle sera baptisée « Théâtre Moderne » avant d’être renommée « Petit Théâtre de Paris ». Se succéderont, par la suite, différents directeurs dont entre autres Robert Hossein, à partir de 1975, qui contribuera notamment à l’ouverture de la programmation au théâtre musical (opérettes, opéras-bouffes, comédies musicales).

Corrélativement, les grandes pièces s’enchaîneront avec des distributions toujours plus exigeantes : Alain Delon, Romy Schneider, Jean Paul Belmondo, Gérard Depardieu, Bernard Giraudeau, Jean Piat, etc.

2003

2003

En 2003 le comédien et metteur en scène Stéphane Hillel est appelé à la tête du Théâtre de Paris par le nouveau propriétaire. Dès lors, le lieu connaît un nouvel essor avec l’arrivée de nouvelles créations (Shirley et Dino, Amadeus…), lesquelles viennent s’ajouter à une programmation classique (Feydeau, Molière, Pinter…).

C’est ainsi, que, depuis plus de dix ans, le Théâtre de Paris est devenu une scène majeure du paysage culturel français.

Théâtre de Paris photographie
Grande salle du théâtre de Paris

2013

2013

Photographie loge du Théâtre de Paris
Loge du Théâtre de Paris

En janvier 2013, le Théâtre est racheté par la société vente-privée.com fondée par Jacques-Antoine Granjon, associé à l’homme d’affaires et producteur Richard Caillat et à Stéphane Hillel.

2019

2019

En novembre 2019, Fimalac Entertainment filiale du groupe de Marc Ladreit de Lacharrière  et leader français indépendant de production de spectacles et de gestion d’infrastructures culturelles, prend une participation majoritaire dans les 3 théâtres détenus par Jacques Antoine-Granjon, Richard Caillat et Stéphane Hillel.

Début 2022, Marc Lesage succède à Stéphane Hillel et prend la direction, avec Richard Caillat, du Théâtre de Paris, Michodière et Bouffes Parisiens.

Ainsi, le Théâtre de Paris – comme le Théâtre de la Michodière et le Théâtre des Bouffes parisiens – a l’ambition d’offrir au public des spectacles et des créations uniques émanant du patrimoine culturel français mais aussi des productions traitant de sujets sociétaux et contemporains.

Avec une programmation ambitieuse et prestigieuse ; Et bien sûr les plus grands artistes.

Théâtre de Paris
Balcon du théâtre de Paris

Newsletter

s'inscrire

Recevez toutes les informations du théâtre en exclusivité et ne ratez aucun événement.